Zapping 1001000111

Économie et rationalisme obligent, l’état vend des bâtiments prestigieux et installe certains de ses organes au-delà du périphérique dans les locaux plus confortables et moins chers d’invisibles banlieues. La république ne mérite plus le rayonnement de lieux glorieux au centre du monde, elle est devenue trop voyante, gênante, on la prie de déménager et de ronronner ailleurs. Là-bas, elle pourra disparaître sans heurs, comme les vieilles dames fripées des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Effacer la république et ses symboles au nom de l’économie, le libéralisme, toujours destructeur, jamais constructeur – car les espaces libérés sont promptement bradés à des amis qui sauront les rentabiliser – y parvient de manière consensuelle, tout semble facile. La démocratie s’estompe sans qu’on s’en rende compte et quand elle aura disparu depuis longtemps, on croira qu’elle vit encore.

Zapping 1001000101

Racket, mafia ? On pense à l’Italie ou à la Russie mais est-il besoin d’aller si loin ? Chez nous, un ministre a bradé le réseau autoroutier à ses petits camarades. La corruption est si évidente que le propagandiste du vingt heures annonce la volonté du gouvernement de renationaliser le bien national. Personne n’y croit.

Zapping 1001000100

Le propagandiste du vingt heures propose un large reportage destiné à convaincre de la nuisance des notes, dernier avatar sociétal. Il en faut de l’énergie pour faire avaler une ineptie. Comme d’habitude, la masse dubitative rechigne à approuver la bonne parole des experts. Qui peut croire que réduire la réussite aux feux du code de la route permettra à l’école de retrouver son niveau ?

Zapping 1000111111

Un journal people oute un cacique du front national. Il ne faut y voir aucune manœuvre politique ni journalistique, pour ces hebdos seul l’argent compte. Cette révélation ne nuira pas au parti, au contraire, il confirmera l’idée de sa métamorphose. D’ailleurs, il est amusant de constater que plus on cherche à le dénigrer, plus il se renforce. Tout réussit au front national, y compris d’avoir un homosexuel parmi ses dirigeants, comme si des forces irrépressibles le propulsaient irrésistiblement au pinacle, les mêmes qui envoûtent notre pauvre Président et le conduisent à faire le contraire de ce qu’il dit avec obstination. L’intelligence du mal ?

Zapping 1000111110

Lors d’une législative partielle, dans l’Aude, 75% d’abstentions. 75% des électeurs ont compris que personne ne les représentait. Les candidats ne s’inquiètent pas de la disparition de la démocratie, ils savent que si elle a un jour existé quelque part, elle est morte depuis longtemps. Intéressés par leur seule carrière, peut leur importe le nombre des suffrages pourvu qu’ils aient la majorité. Et quand il n’y aura plus de votants, ils inventeront autre chose.

Zapping 1000111101

L’art du novlangue, c’est donner à un mot le contraire de son sens : la liberté, c’est l’esclavage ; la paix, c’est la guerre. Notre époque orwellienne invente la « réalité augmentée » à l’aide de prothèses technologiques qui ajoutent au réel des rectificatifs et des visions  imaginaires. Une réalité diminuée donc.

Zapping 1000111011

Produire, produire, produire, ne jamais arrêter la machine ni éteindre les écrans ni fermer les bureaux. Supprimer la référence moisie au jour et à la nuit, être disponible, mobile. Remplacer le rythme par la cadence. Faire du travail le seul temps possible et de l’entreprise le seul lieu utile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Le rêve libéral de Manuel.

Zapping 1000111010

Les jeux sont faits, les deuxièmes ont déjà intégré leur place dans le classement à l’arrivée de la première étape des futures présidentielles. Sûrs de gagner le second tour, ils abandonnent le prologue au front national. Ils imaginent la masse silencieuse vertueuse et républicaine mais la masse insaisissable se méfie, on lui a déjà fait le coup. Par frivolité, par réversion, par mimétisme, par contradiction, par hasard, par ennui ou pour rien, elle pourrait bouder la grande messe républicaine et laisser les choses en l’état. Le temps d’un dimanche, entendre les cris effrayés des moralistes démoralisés, observer goguenarde l’élite mondialisée mordre la poussière, quelle drôlerie en attendant lundi.