Zapping 101100111

Les États Unis, après l’avoir portée aux nues, remettent en cause la discrimination positive. Et c’est sans doute ce qui est admirable outre Atlantique : être capable de reconnaître une erreur, de profiter de l’expérience. Embourbées dans une Europe mondialiste et antidémocratique, une telle qualité manque cruellement à nos élites.

Zapping 101100110

Laurent, ministre ultralibéral des affaires étrangères et membre du parti socialiste en quête de visibilité s’insurge à son tour contre le repos dominical responsable d’un insupportable manque à gagner. Gagner quoi ? Pour qui ? On ne s’étonne même plus des errements et des reniements. Demeure une amusante question. Lorsqu’au front national et au front de gauche succèdera le front républicain issu de l’alliance officielle de l’UMP et du PS, lequel mangera l’autre ?

Zapping 101100101

Une photo et des empreintes digitales sur le passeport et la carte d’identité ? Pas de problème, ça tombe sous le sens. Mais un test ADN à cinq cent personnes pour essayer de retrouver un criminel et la bienpensance libertaire s’offusque. C’est absurde mais depuis que la gauche a approuvé en bloc l’évangile libéral contre quoi d’autre peut elle encore se révolter ?

Zapping 101100100

Manuel, la ritournelle libérale trop de charges, trop de dépenses publiques… La seule solution, pour leur bonheur, punir les pauvres. Manuel est intelligent, probablement ne croit-il pas lui-même ce qu’il affirme. Il imagine tromper ceux qui l’écoutent, il pense que les pauvres sont trop bêtes pour comprendre. Il préfère tout simplement les riches. Ils sont mieux habillés, vont au théâtre, au cinéma, voyagent dans des îles lointaines, disposent de fondations généreuses, ont des conversations profondes. Ils sont intéressants, les riches, civilisés. Rien n’est trop beau pour eux. Les pauvres, un portable, des matchs de foot et basta, ça leur suffit.

Zapping 101100011

Dollar faible, Yen faible, Euro fort. Pour Manuel, l’homme aux 50 milliards qui veut faire payer la dette des riches par les pauvres, c’est trop compliqué, il préfère affirmer que « nous vivons au-dessus de nos moyens », comme si c’était à nous qu’il obéissait et nous impose des efforts. Il en fait, lui ?

Zapping 101100010

Efforts : mot de novlangue employé au pluriel destiné à remplacer le mot austérité, trop cru, trop vrai, trop réel. En pratique, les efforts se traduisent par des licenciements boursiers, l’augmentation des impôts, de la précarité et du chômage, des gels ou des baisses de salaires. A ne pas confondre avec effort au sens ancien et au singulier : une mobilisation volontaire de forces physiques, morales, intellectuelles, pour accéder à un but, vaincre une difficulté. Remplacer un mot à connotation négative par un autre positivement connoté devait permettre, dans l’esprit du propagandiste, de berner les pauvres. Ils ne sont évidemment pas si stupides mais le procédé n’est pas totalement inefficace. En effet, pour employer depuis trente ans efforts au lieu d’austérité, les riches semblent bien se berner eux-mêmes, il est vrai que cela ne leur coûte rien, les efforts ne les concernent pas, l’effort non plus, d’ailleurs.

Zapping 101100001

L’Ukraine, bien sûr, mais aussi, tout près, les quelques centaines de chômeurs hebdomadaires, une chasse aux Roms dans un quartier chic, des millionnaires au pouvoir, des réformes que personne ne demande, le rétablissement par les patrons du salaire anti-jeunes, la pauvreté laborieuse. La tension n’en finit pas de s’installer, distendant tous les liens, déformant le tissu social. Tout se chiffonne, se déchire. Plus grand-chose ne tient mais tout feint d’exister encore. On espère l’effondrement autant qu’on le redoute.

Zapping 101011110

Ce soir, le propagandiste du vingt heures nous donne les détails des cotes de popularité respectives de Manuel et François. Le tout nouveau premier ministre adulé et le président boudé, voilà qui justifie la présence d’un expert en sondages qui, comme d’habitude, répond à des questions que personne ne se pose.

Zapping 101011101

La dénonciation du millefeuille administratif ? Une variante sociétale aux avantages multiples : sous entendre l’inefficacité et l’inutilité des employés des administrations concernées, occulter la réalité du libéralisme : chômage de masse, appauvrissement des classes moyennes et détruire une forme de démocratie : communes, départements. Avec des effets secondaires intéressants comme la satisfaction, en Bretagne, de revendications communautaristes. La justification de ce nouvel épisode de communication de la société spectaculaire marchande : faire des économies. Qui croit qu’on économisera ainsi les milliards qui manquent ? Avec de tels atouts, on n’a pas fini d’entendre parler du millefeuille empoisonné alors que c’est une si bonne pâtisserie…

Zapping 101011100

Le propagandiste du vingt heures offre une publicité gratuite à un nécessiteux humaniste : Bill, l’homme le plus riche du monde. Fort des 25 milliards de sa fondation, le saint homme se dit le plus charitable de la planète, naturellement enclin à la philanthropie. Il prétend avoir sauvé des millions de vies et joue les modestes en affirmant qu’il existe des hommes plus généreux mais pas en Dollars. Sans doute par manque de moyens pour leur offrir un salaire, il pause avec « une équipe de jeunes bénévoles venus le soutenir ».  Les cent de familles les plus riches du monde possèdent autant que les 3 milliards d’humains les plus pauvres mais ça n’a rien à voir, tout sourires devant leur diva, les animateurs de la petite lucarne ne décèlent aucun excès.

Zapping 101011011

Être cool : un impératif de la modernité. Ne pas s’en faire, prendre les choses à la légère, relativiser, éviter la prise de tête, rire des codes moisis de la vieille société, jouer, transgresser, oser, bouger avec la mode. Un découvert ? Une petite amie qui lasse ? Un retard à un rendez-vous ? Un travail approximatif ? Ma brave dame, si vous connaissiez les vrais drames de ce monde, les guerres, la crise, le réchauffement climatique, la faim, la misère vous comprendriez la banalité inoffensive de ces anecdotes du quotidien. Lâchez-vous, brisez la carapace, profitez de la vie, soyez légère, ludique… Le type cool est facile à reconnaître : très peu exigeant avec lui-même, beaucoup avec les autres.

Zapping 101011010

Carnaval : un week-end de liesse, de déguisement, d’excès, de transgression. Dans les coulisses de l’année de préparation, rien n’est aléatoire. Autorisations, assurances, règlement, ordre, gendarmerie, pompiers, horaires, thèmes, masse de confettis. Le hasard et la liberté sont bannis, rien d’imprévu ne doit survenir. Même la beuverie a ses limites bien définies par les gyrophares. Il n’y a vraiment que la météo fantasque qui puisse procurer un frisson.

Zapping 101011001

A peine nommée au gouvernement, Ségolène, piaffante d’impatience et de visibilité médiatique vole la vedette. On imagine les mines dépitées de ceux qui imaginaient sans y croire qu’elle allait, pour sauver un instant les apparences et créer une sorte d’état de grâce empli de sérénité,  jouer collectif.