Zapping 111010111

Un journaliste américain décapité, un enfant israélien tué par une bombe, c’est horrible. Plus que quelques milliers de Palestiniens ou d’Ukrainiens ? Selon la propagande occidentale, oui. Relire Chomsky permet d’en saisir la raison : « Un système de propagande tendra invariablement à présenter les victimes d’exactions dans des pays ennemis comme dignes d’intérêt, tandis que celles auxquelles son propre gouvernement ou celui d’un État client inflige un sort identique, voire pire, seront jugés indignes d’intérêt. Cette différence qualitative se mesure à travers le degré d’attention ou d’indignation. Bien que ce traitement différencié se produise à grande échelle, cela échappe complètement aux médias, aux intellectuels et au public. Et le ton général reste marqué de rigueur morale et de bonne conscience. Ce qui est la preuve d’un système d’endoctrinement remarquablement efficace. »

Zapping 111010000

A l’automne, les Portugais éliront leur premier ministre. Là-bas comme ailleurs, les gens ordinaires ont bien compris le rôle antisocial de l’Europe: enrichir les riches et appauvrir les pauvres. Le parti communiste fait campagne pour le retour à l’Escudo. Contrairement à la France, il existe encore un parti communiste au Portugal.

Zapping 111001111

Deux ouvriers trouvent un trésor et le cachent à son propriétaire? Tracfin ( quel joli nom ) les retrouve vite fait et les confie à la justice. On remarquera que pour les fraudeurs et les exilés fiscaux spécialistes des valises de  billets, la traque est moins fine, comme par hasard. Pour eux, on a même inventé l’amnistie.

Zapping 111001110

Des milliers, des dizaines de milliers de personnes sur des kilomètres de plage. De temps en temps, une étroite zone de baignade surveillée par une escouade de CRS sur les dents. Un rouleau plus vicieux que les autres se fracasse sur les baigneurs, les tourne boule et les entasse dans les pieds des badauds moins teméraires alignés sur le bord. Les CRS se précipitent et récupèrent les gamins en pleurs emportés par le ressac ou pliés par la vague. Une mère affolée recherche sa progéniture, un hélicoptère hache le ciel bleu,  une ambulance hurlante évacue les blessés. Le spectacle fascinant du tourisme de masse.

Zapping 111001101

La scène se déroule à l’identique dans toutes les poissonneries. Tout ce qui sera grillé ce soir est exposé dans des caisses en polystyrène. On montre du doigt une daurade, un bar, des gambas et on laisse agir les maîtres du feu. La rue disparaît sous une brume qui sent la sardine, le vino verde pétille,  malgré la barrière de la langue, le patron fait rire les clients. Le soleil disparaît, même la nuit le ciel est bleu.

Zapping 111001100

La douceur du matin frais, le début calme de la journée. Peu à peu, la rumeur faite de moteurs, de cris, de toute l’agitation humaine enfle. L’après midi,  le vent ajoute sa note, les esprits s’échauffent et se fatiguent.  Puis les restaurants se remplissent, les badauds arpentent les ruelles en quête de souvenirs. Avec la nuit, les vieux spectres réapparaissent, la violence d’une fête techno perdue arrive par vagues, ses pulsations rythment les ténèbres,  il ne reste plus que la sirène des voitures de police pour faire croire que tout est normal.

Zapping 111001011

Les carcasses d’immeubles inachevés dressées au milieu d’une steppe desséchée, les bouts d’autoroute neufs interdits à la circulation rendus à la lente reconquête de la végétation, les ponts hérissés de ferrailles rouillées attendant vainement leur coulée de béton ou les bâtiments de verre et d’acier jamais utilisés et déjà vandalisés, éventrés, couverts de graphs et de tags que l’on rencontre patout dans la péninsule ibérique parlent mieux de la faillite du libéralisme qu’un laborieux discours économique.

Zapping 111001010

Lisbonne maintient en marche une horde de trolleybus des années 30 ou 50, masses obsolètes de fer, de fonte et de bois pour promener le touriste avide de vintage, d’authentique, d’histoire. Bien fait pour lui, il lui en coutera 18 Euros pour un tour dans les ruelles noires de pauvreté d’Alfama mais les photos des autochtones merveilleusement authentiques volées par la fenêtre lui permettront de se croire au far west. A sa descente, se rendra-t-il compte que les lisboites utilisent aussi ces trams bringuebalants et leurs rails incertains, mais pour beaucoup moins cher et certainement pas par choix ?

Zapping 111001001

De la rumeur nocturne de la capitale émerge la sirène pressée d’un véhicule de police. Bien à l’abri, le rouriste suit son cheminement comme la marque du pays, aussi distinctive que son drapeau. Par mimétisme, le Portugal a choisi d’équiper ses véhicules de la même sirène qu’à New York. Les portugais regardent trop la télé.