Zapping 1000101101

Ce vendredi – pas question de rater un week-end dans une de leurs résidences secondaires – ils ont garé leur Mercedes ou leur BMW un peu plus haut, ont enfilé leur pardessus griffé et déroulé leurs banderoles : la caste des notaires bat le pavé au nez des pauvres pour préserver ses privilèges. Pas de chahut ni de slogans multicolores, le défilé des aristocrates en gris doit garder la noblesse de leur rang. Habitués dès la naissance, tels les courtisans, à toujours demander, recevoir, prendre, ils ignorent la vérité anthropologique universelle nécessaire à la survie de toute société : donner, recevoir, rendre. S’enrichir en fainéantant, valoriser ses rentes, la spoliation est leur mode de vie. Ils tentent en vain de justifier leurs jérémiades de nantis auprès des passants écœurés qui, usés par la crise, la précarité, le chômage, les bas salaires, ne songent même pas à leur cracher au visage, c’est bien dommage.

Zapping 1000101100

Grenoble décide de remplacer les panneaux publicitaires par des arbres. Belle formule. A l’heure où sur leur Smartphone, les consommateurs se font rétribuer pour recevoir des pubs lorsqu’ils passent à proximité de leurs commerces habituels, oui, on peut remplacer les panneaux par des arbres qui cacheront la forêt de publicités.

Zapping 1000101011

Libérer les forces vives. Ministère de la jeunesse. Génération Y. Petite poucette. Faire de la jeunesse une priorité politique. 47 mesures en faveur des jeunes. Que faire pour les jeunes. Protection de la jeunesse. Priorité à la jeunesse. Digital natives. Le jeunisme, quand il n’y a plus rien pour elle, c’est tout ce qu’on peut offrir à la jeunesse.

Zapping 1000101010

Avant l’école, dans la cour, j’abandonne mon fils aux bons soins de Stéphanie – c’est marqué sur son badge – du service municipal de garderie. Trop occupée par son talkie-walkie, elle ne me voit pas, ni lui. Avant de disparaître parmi les écoliers, il croise sans la regarder une autre talkie-walkyrie qui fait un bâton dans un tableau à son passage. J’ai la curieuse impression de l’abandonner dans le hall d’un supermarché parsemé de vigiles qui s’ennuient.

Zapping 1000100110

Interviewés lors de l’inévitable micro trottoir, les voisins, les commerçants, le facteur et même un oncle ne tarissent pas d’éloges sur le p’tit Normand qu’aurait pas fait de mal à une mouche et que voilà djihadiste. Quelques larmes pour l’audimat et on passe à la suite, pas question pour le propagandiste du vingt heures de s’interroger sur la nature de la société capable de former cette nouvelle race de monstres.

Zapping 1000100101

On croyait le mariage homo oublié, consommé, digéré… Son cadavre encore tiède vient d’être ressuscité par le petit Nicolas qui, réflexion faite, décide de s’attaquer au monopole du sociétal détenu jusqu’alors par le parti socialiste. Coup médiatique, confusion, abrogation, illusion, simulacre, spectacle, polémique… une seule certitude, plus personne ne s’intéresse à la réalité.

Zapping 1000100100

On connaissait les astronautes, les spationautes, les cosmonautes, les aéronautes, les aquanautes, et, les devançant tous, les argonautes qui avaient tous le mérite d’aller quelque part. Vinrent les internautes, beaucoup plus sédentaires et enfin apparaissent les mobinautes accros aux applis qui voyagent dans leur portable. Mobipathes aurait mieux convenu mais le mot, s’il est plus juste, sonne moins bien aux oreilles des consommateurs réifiés.

Zapping 1000100011

En mal de communication, notre François national trouve dans le périple de la sonde Rosetta une justification de l’Europe. Airbus, Ariane ou le défunt Concorde ont-ils attendu Maastricht pour voir le jour ? A moins qu’il ne considère qu’après avoir ruiné les économies des pays membres, l’Europe soit responsable de l’échec de son atterrissage.

Zapping 1000100001

En Europe, la libre circulation des personnes servait de paravent à la libre circulation des capitaux, indispensable à la spéculation et aux folies bancaires. Que les immigrés sans le sou utilisent cette disposition afin d’accéder à la santé ne pouvait pas durer, exit le « tourisme social ». L’expression, un bel exemple du novlangue libéral, associe un terme estival au besoin de soins et suggère une fraude. L’Europe, antidémocratique par constitution, nous livre un nouvel épisode de la chasse aux pauvres.