Zapping 101011110

Ce soir, le propagandiste du vingt heures nous donne les détails des cotes de popularité respectives de Manuel et François. Le tout nouveau premier ministre adulé et le président boudé, voilà qui justifie la présence d’un expert en sondages qui, comme d’habitude, répond à des questions que personne ne se pose.

Zapping 101011101

La dénonciation du millefeuille administratif ? Une variante sociétale aux avantages multiples : sous entendre l’inefficacité et l’inutilité des employés des administrations concernées, occulter la réalité du libéralisme : chômage de masse, appauvrissement des classes moyennes et détruire une forme de démocratie : communes, départements. Avec des effets secondaires intéressants comme la satisfaction, en Bretagne, de revendications communautaristes. La justification de ce nouvel épisode de communication de la société spectaculaire marchande : faire des économies. Qui croit qu’on économisera ainsi les milliards qui manquent ? Avec de tels atouts, on n’a pas fini d’entendre parler du millefeuille empoisonné alors que c’est une si bonne pâtisserie…

Zapping 101011100

Le propagandiste du vingt heures offre une publicité gratuite à un nécessiteux humaniste : Bill, l’homme le plus riche du monde. Fort des 25 milliards de sa fondation, le saint homme se dit le plus charitable de la planète, naturellement enclin à la philanthropie. Il prétend avoir sauvé des millions de vies et joue les modestes en affirmant qu’il existe des hommes plus généreux mais pas en Dollars. Sans doute par manque de moyens pour leur offrir un salaire, il pause avec « une équipe de jeunes bénévoles venus le soutenir ».  Les cent de familles les plus riches du monde possèdent autant que les 3 milliards d’humains les plus pauvres mais ça n’a rien à voir, tout sourires devant leur diva, les animateurs de la petite lucarne ne décèlent aucun excès.

Zapping 101011011

Être cool : un impératif de la modernité. Ne pas s’en faire, prendre les choses à la légère, relativiser, éviter la prise de tête, rire des codes moisis de la vieille société, jouer, transgresser, oser, bouger avec la mode. Un découvert ? Une petite amie qui lasse ? Un retard à un rendez-vous ? Un travail approximatif ? Ma brave dame, si vous connaissiez les vrais drames de ce monde, les guerres, la crise, le réchauffement climatique, la faim, la misère vous comprendriez la banalité inoffensive de ces anecdotes du quotidien. Lâchez-vous, brisez la carapace, profitez de la vie, soyez légère, ludique… Le type cool est facile à reconnaître : très peu exigeant avec lui-même, beaucoup avec les autres.

Zapping 101011010

Carnaval : un week-end de liesse, de déguisement, d’excès, de transgression. Dans les coulisses de l’année de préparation, rien n’est aléatoire. Autorisations, assurances, règlement, ordre, gendarmerie, pompiers, horaires, thèmes, masse de confettis. Le hasard et la liberté sont bannis, rien d’imprévu ne doit survenir. Même la beuverie a ses limites bien définies par les gyrophares. Il n’y a vraiment que la météo fantasque qui puisse procurer un frisson.

Zapping 101011001

A peine nommée au gouvernement, Ségolène, piaffante d’impatience et de visibilité médiatique vole la vedette. On imagine les mines dépitées de ceux qui imaginaient sans y croire qu’elle allait, pour sauver un instant les apparences et créer une sorte d’état de grâce empli de sérénité,  jouer collectif.

Zapping 101010111

Ne pas mourir idiot ? Harcèlement publicitaire, consommation obligatoire, pleine forme à tout prix, université du troisième âge, voyages lointains dans le ventre d’un avion ou d’un paquebot, désir sans besoin… ça ne va pas être facile. Ils ont intérêt à se défendre, les vieux, qu’ils n’imaginent pas un instant qu’on les laisse tranquilles à profiter d’une authentique retraite, d’une sinécure où, comme des sages vénérables, on ne viendrait les déranger que pour profiter de leur expérience. Ne pas mourir idiot, c’est contre productif.

Zapping 101010101

Plutôt que de fustiger les profits boursiers, le propagandiste du vingt heures a choisi de montrer une nouvelle fois les pauvres du doigt. Cinq cent millions de fraude dans le métro. Dans les chemins de fer ou à l’étranger,  pas mieux, l’utilisateur saute les barrières, néglige les contrôles, nargue la police. Ça représente un paquet de rames et de TGV, c’est mal. Un geek déluré a même inventé une appli pour localiser les képis en temps réel, le seul qui vaille. Adepte du novlangue, il affirme ne pas inciter à la fraude mais favoriser le dialogue, comprenne qui peut. En d’autres temps existaient des poinçonneurs aux lilas et ailleurs et aujourd’hui, dans chaque bus hollandais on trouve un chauffeur et un contrôleur. La resquille est plus rentable que des emplois. Les spéculateurs ne sont pas concernés, ils roulent en taxi.

Zapping 101010011

Puisque les politiques s’intéressent avant tout à leur devenir et se moquent de leurs promesses et de leur programme, un peu de fiction. Avec un nouveau gouvernement identique à l’ancien, les mêmes recettes donneront les mêmes résultats. Dans deux ans, le chômage et la précarité auront augmenté ainsi que la dette, les impôts, les injustices, les faillites… A la faveur d’une anecdote, une motion de censure par exemple, François provoquera des législatives anticipées qu’il perdra haut la main. Ce sera au tour de la droite d’appliquer le programme libéral avec la même constante inefficacité et en 2017, après un an de virginité, François, ou un autre socialiste issu du bonneteau des primaires deviendra président. On parie le champagne ?